REPORT DES 1ers JEUX DE LA CARAÏBE en JUIN 2022

L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE de la CANOC réunie en visioconférence le Mercredi 18 NOVEMBRE 2020, a acté le report en JUIN 2022 des 1ers Jeux de la Caraïbe prévus en Guadeloupe initialement du 30 Juin au 04 Juillet 2021. Le Comité Local d'Organisation a fait le constat que la situation sanitaire mondiale depuis Février 2020 a eu des effets négatifs graves sur la préparation optimale des Jeux de la Caraïbe 2021 ce qui peut nuire à une bonne organisation dans huit (8) mois. Malgré la poursuite du travail efficace du staff administratif, des réunions qui ont pu être réalisées en visioconférence avec le Comité de Suivi de la CANOC et les correspondants des confédérations internationales sportives concernées, il y a, à ce jour trop d’incertitudes opérationnels. La crise sanitaire a des conséquences économiques et sociales en Guadeloupe, en France et dans tous les pays de la Caraïbe. Bien que le sport soit concerné par les plans de relance à moyen et long terme, la priorité à court terme est de soutenir les acteurs économiques et la population en difficulté. Les secteurs de l’hôtellerie et du transport aérien, dont les implications sont indispensables à l'organisation et à la réussite de notre rendez-vous sportif caribéen sont malheureusement très lourdement affectés par la « deuxième vague ». Nous devons faire preuve de compréhension et de solidarité envers tous nos partenaires privés. Le Comité Local d'Organisation s'est aussi référé au rapport du conseil scientifique du 28 Octobre 2020 notamment sur les perspectives pour l'année 2021.


Extraits : "Des vagues successives? " Néanmoins, il est probable que ces mesures même optimisées ne suffiront pas pour éviter d’autres vagues, après la deuxième. On peut ainsi avoir plusieurs vagues successives durant la fin de l’hiver/printemps 2021, en fonction de différents éléments: état climatique, niveau et efficacité opérationnelle de la stratégie Tester, Tracer, Isoler. 1.En effet, l’immunité en population va mettre de nombreux mois à monter de façon significative et commencer à ralentir la rapidité de la circulation du virus en population générale. Le confinement volontaire de la population à risque peut être responsable paradoxalement d’un niveau plus faible d’immunité pour cette population. On ne sait par ailleurs pas exactement pendant quelle durée (6 mois, plus?) les personnes déjà atteintes par le COVID auraient une immunité protectrice. On entre ainsi dans la gestion de vagues successives de recrudescence (non tributaires d’un caractère saisonnier exclusif) jusqu’à l’arrivée des premiers vaccins et/ou traitements prophylactiques (2èmetrimestre 2021?). Il y a donc devant nous de nombreux mois avec une situation extrêmement difficile. 2.On peut envisager une stratégie de type «on/off» avec des mesures de restrictions successives, variables selon les territoires et pour des durées limitées, entrecoupées de mesures plus «libérales».Est-ce possible sur le long terme? Les Français accepteront-ils une telle stratégie, est-ce viable économiquement? Les questions sont posées et n’ont pas de réponses à ce jour. 3.Une dernière stratégie consisterait, une fois le contrôle de la circulation du virus rétabli (5000 contaminations par jour), à maintenir le virus à un taux inférieur à ce seuil, en suivant une stratégie de suppression de la circulation virale comme l’ont effectué plusieurs pays d’Asie, le Danemark, la Finlande et l’Allemagne. Cette stratégie implique des mesures fortes et précoces à chaque reprise épidémique. Elle est cependant la meilleure garante du maintien de l’activité économique dans l’attente de l’arrivée d’un traitement et surtout d’un vaccin espéré pour le deuxième semestre 2021.Elle peut s’appuyer sur une évaluation des risques tant au plan individuel que populationnel avec une vision de «gestion de risques». "


L'Assemblée Générale de la CANOC a décidé le report des 1ers Jeux de la Caraïbe en JUIN 2022. Les dates seront précisées ultérieurement après examen des différentes options. Le président du CROS Guadeloupe, ALAIN SOREZE, a commenté cette décision :


"Nous devons être prêts, avec les responsables politiques, pour relancer les activités sportives, faire du sport un vecteur de résiliences et d'opportunités nouvelles. Nous devons donner et maintenir des objectifs et des ambitions à tous nos sportifs, leurs cadres techniques et dirigeants. Nous devons bien utiliser ces 12 mois supplémentaires pour offrir en 2022 à la Caraïbe sportive une belle compétition"



suivez le CROS :
  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
articles récents : 

© 2020 by CROS Guadeloupe