Message du Président du CROS Guadeloupe 2022



Mesdames, Messieurs, présidents de ligues et comités,

Chers amis sportifs,


Comme chaque année, c'est avec plaisir que je vous écris pour vous adresser les vœux pour la nouvelle année.


Malgré le contexte, je souhaite que vous puissiez aborder 2022 dans les meilleures conditions de bonne santé, physique et mentale.


Lors de la réunion du 29 décembre avec le Président de Région Guadeloupe, il a été beaucoup question de mental, de social, notamment pour faire face aux difficultés de la pratique sportive que la pandémie du covid-19 ne cesse de contrarier.


Nous avons tous eu depuis le début de cette pandémie la responsabilité de mise en œuvre des moyens pour gérer cette crise, la supporter, la passer, et faire preuve de résilience. A cela sont venus s'ajouter en 2021 des mois de grève dans nos mairies et les mouvements sociaux de novembre 2021.


2021 année des JOP de Tokyo 2020 mais aussi de crise sanitaire, crise économique et crise sociale.

C'est dans ce contexte que je formule le vœu que chacun en ce qui le concerne fasse tout pour éviter d'ajouter une crise aux crises.


Le mouvement sportif guadeloupéen doit être soutenu et accompagné.

Le mouvement sportif guadeloupéen doit être uni pour bien se faire entendre et comprendre.


Le mouvement sportif guadeloupéen doit être un exemple pour tout le pays, de respect pour le dialogue constructif en évitant autant que faire se peut les conflits, les polémiques dans une société du tweet et du buzz, qui finira peut-être par nous faire regretter la "belle époque" des cartes postales.


Contrairement aux autres régions de France, nous n'avons toujours pas de conférence régionale du sport ce qui explique peut-être cette impression de navigation à vue, du chacun pour sa discipline, sa ville ou son quartier, oubliant que depuis des années nous essayons de donner aux sports en Guadeloupe l'ambition d'intégrer les instances internationales de sa zone géographique afin d'offrir à nos jeunes, en formation en Guadeloupe ou exilés par contraintes, les opportunités de participer aux compétitions internationales et représenter la Guadeloupe.


Malgré une année difficile, nous avons pu obtenir de bonnes nouvelles pour le sport guadeloupéen venant du CNOSF, de l'Agence Nationale des Sports et du Ministère des Sports. Nous avons de bonnes nouvelles aussi de nos instances Centro Caribe Sports et Panamsports.


Je continuerais à défendre tous les dossiers portés par les ligues ou les collectivités de Guadeloupe, avec le principe que je me suis fixé de défendre tous les sports et toute la Guadeloupe.


Au-delà de 2022 et de l'organisation des 1ers Jeux de la Caraïbe, je "rêve" de voir une Guadeloupe qui puisse accueillir les Carifta de natation dans le nouveau bassin olympique à la piscine intercommunale, d'organiser les Carifta d'athlétisme ou de beaux matchs internationaux de football ou de rugby au Stade René Serge Nabajoth rénové.


Des vœux, des rêves mais bien plus des objectifs à avoir, des dossiers à finaliser et des combats à mener.


Le premier de ces combats est de tout faire pour ne pas décourager les bénévoles, les parents, et les cadres techniques.


Toutes les mesures et décisions qui seront prises devront avoir pour objectif de relancer l'engouement pour la pratique sportive, sport de compétitions et sport pour tous, surtout pour faire face à la tempête démographique que la Guadeloupe traverse.


Je vous adresse, à vous et vos proches, mes meilleurs vœux pour l'année 2022.


Espoirs et Espérance.


Sportivement,


ALAIN SOREZE

suivez le CROS :
  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
articles récents :